facebooktwitterGoogle+

L’alpinisme

Cervin, Mont Blanc, Dent Blanche, Zinalrothorn, Mont Rose….sont autant de sommets que tout alpiniste rêve de gravir un jour. L’alpinisme est certainement un sport d’endurance mais surtout, il pemet le partage entre partenaires de cordée ; jusqu’au sommet, entre crêtes enneigés, faces nord ou verticales, couloires,  arrêtes et pics rocheux, c’est dans la confiance mutuelle et le respect de l’environnement que les alpinistes partagent une aventure alpine sans pareille.

activité alpinismeL’équipement de l’alpiniste se compose d’une corde qui est attachée au baudrier. Les crampons dont les pointes sont en acier, se placent sous les chaussures. Avec le piolet, ils permettent d’évoluer sur un terrain glacé. Durant la progression, les alpinistes placent la corde dans des points d’ancrage - piton, coinceur ou sangle autour de rocher ou broche à glace lorsque le terrain est gelé. Les dégaines et les mousquetons permettent le passage de la corde. Le descendeur est un système de sécurité, qui permet l’assurage ou la descente en rappel.

GMM - Guide Montagne Mer, vous propose des cours et stage d’initiation d’alpinisme, pour vous familiariser avec ce matériel alpin et les techniques de progression et d’assurage en haute montagne. Il propose également des courses adaptées à votre niveau, l’ascension de 4000m en Suisse (Valais, Berne, Grisons) et dans les Alpes des pays voisins (France, Italie, Autriche). GMM organise auiss des randonnées glaciaires, des hautes routes et des initiations à la cascade de glace. N’hésitez pas à nous faire part de vos projets alpins afin que nous puissions, les réaliser ensemble.

 Les niveaux:

Débutants :

Apprentissage des techniques de base de l’alpinisme pour les cours d’initiation. L’alpiniste a l’habitude de marcher et évolue à l’aise sur des sentiers escarpés. Les courses d’alpinismes prévoient un dénivelé de moins de 1000m pour 3 à 4 h de montée avec un sac à dos léger. Ne pas oublier la descente.

Moyens :

L’alpiniste a déjà effectué une course encordé avec des crampons. Une légère expérience en escalade est un plus. Les courses d’alpinisme prévoient un dénivelé de 1000m environ pour 4 à 6 h de montée avec un sac à dos. Ne pas oublier la descente.

Avancés :

L’alpiniste pratique avec aisance les techniques de base de l’alpinisme (cramponnage, manipulation de corde) et de l’escalade. Il a déjà effectué des courses en haute montagne classiques, sur arrête et pentes raides. Les courses d’alpinisme prévoient un dénivelé de plus de1000m pour 6 à 8 h de montée avec un sac à dos. Ne pas oublier la descente.